Loi travail ou le vrai-faux qui bloque !

Les éléments de langage opportunément « trouvés », parfois sans fondement ou servant des stratégies, sont nombreux.  Dans la presse, on peut trouver des articles et des tribunes syndicales susceptibles d’informer sur les positions divergentes ou avec des lectures de fonds plus étayées. Leur lecture, en privilégiant ceux qui délivrent une analyse sociale et juridique du contenu et de la situation à ceux qui défendent une thèse, permettra d’avoir un avis plus éclairé.

Le texte suscite des controverses normales, mais aussi des polémiques éloignées de son contenu réel et plus stratégiques qu’objectives, catalyse des mécontentements plus généraux… accentués par le 49-3.
Un tel texte méritait mieux: chez les uns plus de pédagogie, chez les autres moins de démagogie, exploitant des inquiétudes naturelles et les arguties du droit du travail ou du dialogue social… peu compréhensibles de tous immédiatement.
A qui profite le blocage? Ni aux salariés ni à l’économie… Aux responsables de tous bords de s’expliquer et en tirer les leçons.

A ce stade du projet de loi, comme retenu avec le 49-3 en 1ère lecture et dont la discussion débute au Sénat, les bases d’une véritable sécurisation des parcours professionnels sont posées. C’est à dire que la modernisation nécessaire de notre droit du travail s’accompagne d’un renforcement de la protection des travailleurs, avec de nouveaux  droits accessibles à tous et attachés à chacun.

Ici vous pouvez lire et télécharger le texte, vérifier avec un questionnaire vrai-faux quelques uns des slogans totalement infondés ou résultant à dessein de lectures partielles. 

Les grèves et la pression médiatique passent sous silence des positions plus modérées et objectives :
« Si la méthode n’a pas été la meilleure, elle ne doit pas faire oublier les avancées obtenues ».
« il faut que la France change, il faut que le dialogue social soit un avantage pour le progrès social et pour le progrès économique, il faut qu’on se parle plus, notamment dans l’entreprise »
« ce texte est bon pour les salariés et il leur donne de nouveaux droits »
C’est un projet du gouvernement, c’est aussi la position des syndicats réformateurs, aujourd’hui majoritaires dans le pays.

Faites-vous une opinion, en consultant sur http://www.gouvernement.fr « loi travail : 5 leviers… »
ou en téléchargeant
Ξ Le texte de la loi travail « El-Komri » post 49-3 Ξ
Ξ Vrai-Faux Ξ
Ξ La commission des affaires sociales a amélioré le texte avant l’examen en 1ère lecture Ξ

travail.pdfhttps://psvanvescom.files.wordpress.com/2016/04/mobilisation-loi-travail.pdf

 

Tribune juin 2016 – on ne vous dit pas tout

On ne vous dit pas tout !

Lors du Conseil municipal de mars le maire et sa majorité ont voté une hausse de 3% des taux d’imposition  communaux. Si Vanves se trouvait effectivement dans une situation financière délicate celle-ci ne résultait pas des actions du gouvernement mais bel et bien des choix qui ont été ceux du maire depuis plusieurs années.
Rappelons 2 chiffres. Depuis 2013 la DGF, dotation versée à Vanves par l’Etat a diminué de 1,8 millions d’€ et l’encours de la dette vanvéenne a augmenté de 7,2 millions d’€.

La hausse des 3% de la fiscalité était en réalité motivée par le niveau de la dette de notre commune, dont la capacité de désendettement a atteint les 12 ans début 2016 et non par la baisse de la DGF et autres dépenses imposées aux communes par l’Etat, comme le maire voudrait le faire croire !
5 semaines après ce vote, Vanves a reçu les 16 millions d’€ de la vente des terrains Briand, ce qui permettra de désendetter considérablement la Ville. Les 700 000 € de recettes qu’engendreront la hausse de 3% n’étaient donc pas nécessaires.

Ce qui est en revanche nécessaire à nos yeux c’est de revoir en profondeur certaines politiques et priorités et d’arrêter cette démagogie. La politique gouvernementale ne permettrait pas à la Ville d’offrir un feu d’artifice aux Vanvéens (25 000 €) mais la Ville a pourtant les moyens de budgéter 153 000 € pour la réfection de 2 courts de tennis cette année. Cherchez l’erreur…

Pour lire notre intervention en Conseil municipal et consulter nos propositions, rdv sur www.ps-vanves.com.

Anne-Laure MONDON  –  Jean-Cyril LE GOFF, Conseiller GPSO  –  Valérie MATHEY –  Gabriel ATTAL
eluscm@ps-vanves.com / 07.85.14.59.79

Ξ pour télécharger le texte de la tribune  en pdf Ξ