Tribune décembre 2016

Pour une politique sociale plus solidaire à Vanves !

Le Centre Communale d’Action Sociale (CCAS) gère l’action et la politique sociale de la ville de Vanves. Il est composé de trois pôles de compétence.
Plus de 71% des dépenses de fonctionnement sont octroyées aux actions sociales à destination des Séniors, 7,5 % au Handicap et seulement 19,7 % à l’aide aux personnes et familles rencontrant des difficultés financières.

L’Analyse des Besoins Sociaux réalisée cet été sur le volet Solidarité nous montre que Vanves, bien qu’étant une commune privilégiée, n’est pas exemptée d’administrés dans la précarité. Les populations les plus touchées sont les jeunes de moins de 30 ans et les familles monoparentales.

Cette étude pointe également les dysfonctionnements des services sociaux départementaux (personnels en souffrance, manque de formation et de moyens, dossiers en surnombre) qui impactent directement nos administrés les plus fragiles et précaires mais aussi les autres acteurs sociaux associatifs et municipaux.
Ils sont la conséquence directe des choix politiques de la majorité de droite du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Cette analyse devrait aussi permettre au Maire de présenter, en 2017, un budget intégrant une meilleure ventilation des sommes allouées par pôle au bénéfice d’un rééquilibrage du pôle Solidarité. C’est la demande que formulent les élus socialistes pour le prochain budget.

Nous vous souhaitons, à toutes et tous, de très belles fêtes de fin d’année.

Anne-Laure MONDON – Jean-Cyril LE GOFF, Conseiller territorial GPSO – Valérie MATHEY – Gabriel ATTAL
Contact : eluscm.psvanves@gmail.com / 07 85 14 59 79
Web : www.ps-vanves.com

Ξ Télécharger le texte de la tribune Ξ

 

Vanves : + 3% d’impôts et autres nouvelles

Au conseil municipal du 30 mars, des surprises comme si vous y étiez…

1 – Le blog de Bernard Gauducheau, annonçait depuis quelques jours une hausse de 3% des impôts locaux 2016 (pour la seule part communale).
L’intervention du groupe socialiste au conseil s’interroge sur des incohérences budgétaires et manque d’anticipation (malgré les alertes depuis plusieurs années), mais aussi avance des suggestions  concernant des définitions de priorités et quelques postes d’économies. Le Maire met cela sur le compte d’une opération exceptionnelle « la hausse de 3% aurait pu être évitée si nous percevions en 2016 le produit de cession des terrains de la rue Aristide Brand »…

2 – Son blog n’avait par contre pas annoncé deux autres informations, objet de questions orales du groupe socialiste en séance :
– La probable fermeture de l’espace Gazier, question posée en raison d’ informations circulant en ville. Après avoir invité les élus à ne pas écouter la rumeur, le Maire finit par confirmer ce projet … qui n’en était donc pas une !
– Une fusion de communes de GPSO se prépare, la ville de Vanves en fera-t-elle partie ? Une information toute récente le laissait penser, en réponse à une question des élus socialistes le Maire confirme la réflexion en cours en ce sens …

Ξ  Lire ou télécharger l’intervention sur le budget   Ξ
Ξ  Lire ou télécharger la question sur l’espace Gazier  Ξ
Ξ  Lire ou télécharger la question sur la fusion de communes  Ξ

 

Tribune mars 2016

Non à la fusion du 92 et du 78 !

Le 5 février dernier les assemblées des départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont voté la création d’un Etablissement Public de coopération interdépartementale. Une première étape préparant la fusion des deux départements !

La justification affichée peut sembler séduisante : mutualiser certaines dépenses, maintenir le niveau des dotations de l’Etat aux deux départements… Mais la réalité est toute autre, la majorité du département des Hauts-de-Seine, soutenue par le Maire de Vanves, cherche à sanctuariser le millefeuille territorial !

Depuis le 1er janvier dernier, la Métropole du Grand Paris, créée par le Gouvernement, se met peu à peu en place. Son objectif ? Simplifier les différents échelons, supprimer ces strates qui coûtent et ont perdu leur utilité. Les départements de la petite couronne – dont les Hauts-de-Seine – devraient ainsi disparaître à l’horizon 2020.
En fusionnant avec les Yvelines, département de grande couronne non concerné par cette suppression, le département des Hauts-de-Seine, ses 46 élus, ses millions d’euros de dépenses de fonctionnement, ont donc de beaux jours devant eux !

Communes, Etablissements Publics Territoriaux, Départements, Métropole, Région… Ce millefeuille n’est plus tenable et nos impôts sont gaspillés. Si vous souhaitez une ville de Vanves tournée vers Paris plutôt que Rambouillet. Si vous souhaitez que des économies soient enfin réalisées alors comme nous, signez la pétition en ligne sur http://facebook.com/Parti.socialiste.Vanves !

Anne-Laure MONDON – Jean-Cyril LE GOFF, Conseiller GPSO – Valérie MATHEY – Gabriel ATTAL
Contacts : eluscm@ps-vanves.com / 07 85 14 59 79

Ξ lien directement sur change.org pour SIGNER la pétition Ξ

Ξ Télécharger le texte de la tribune au format pdf, cliquez ici Ξ

Tribune VI PS 2016-03

Non à la fusion du 92 et 78

NON à la Fusion du département des Hauts-de -Seine avec les Yvelines

                 ->  Cliquez pour signer la pétitionformulaire2rrbandeau non fusion 92-78 851x315 

Patrick Devedjian affiche sa volonté de faire disparaître le département des Hauts de Seine en le fusionnant avec celui des Yvelines. Un projet jamais évoqué pendant la campagne des départementales en mars 2015, ni par M. Devedjian (92) ni par M. Bédier (78), sans doute pour ne pas effrayer les altoséquanais.

Surprenante façon de voir la démocratie et l’organisation des territoires, alors que la Métropole du Grand Paris vient tout juste de se mettre en place avec la disparition annoncée des départements de la petite couronne (dont les Hauts-de-Seine) pour réduire le mille-feuilles administratif !

Si la coopération des territoires est une nécessité, elle ne doit pas pour autant être faite à n’importe quel prix et moins encore pour satisfaire des ambitions personnelles ou catégorielles. Elle se doit d’être cohérente et utile à la population, réfléchie dans l’intérêt général des habitants et des territoires.

Le vrai dessein d’un tel projet ? Mettre en échec la nouvelle Métropole du Grand Paris (tout juste mise en place et dont M. Devedjian n’a pu obtenir la présidence) et éviter une éventuelle disparition des départements de la petite couronne parisienne.

Drôle d’idée, ni utile ni démocratique : pour « sauver » les Hauts de Seine, on les supprime en les dissolvant dans le vaste territoire des Yvelines ! Nous ne sommes pas d’accord.

Télécharger le flyer                                    Signez la pétition : http://chn.ge/1KwPnPv